MANAGEMENT & BANQUE

cas Tolerie Bruder Keller

Tôlerie Bruder Keller

 

1. Quelle est l’activité de l’entreprise Bruder-Keller ?

À l’origine, Jean Adolphe Bruder était forgeron. Depuis l’entreprise est spécialisée dans la tôlerie fine.

2. Quels problèmes rencontre-t-elle à la fin des années 1990 ?

Après l’euphorie des Trente glorieuses, l’entreprise se heurte à différentes difficultés :

– tout d’abord un changement dans la nature des commandes : « la fin des grandes séries et la passage aux petites » ;

– ensuite un raccourcissement des délais de production passant de un mois à une semaine ;

– enfin, une exigence renforcée sur la qualité.

Tous ces facteurs, que l’entreprise a du mal à maîtriser, conduisent à la perte (en 2000) de quatre clients importants.

3. Quelles décisions de management ont permis à l’entreprise de retrouver une bonne situation économique et financière ?

Les décisions de management poursuivent les objectifs suivants :

– réorganiser la production ;

– améliorer les performances ;

– réduire les stocks ;

– réduire les délais de fabrication et de livraison.

Pour atteindre ces objectifs, les salariés motivés ont été associés à la réorganisation, des équipes autonomes de production qui ont été mises en place. Une approche rigoureuse du changement s’est inspirée de la méthode 5 S, transposée en français par l’acronyme ORDRE.

4. Pourquoi peut-on affirmer que l’acronyme ORDRE caractérise une approche managériale ?

L’acronyme ORDRE signifie :

– Ordonner (ôter l’inutile) ;

– Ranger ;

– Dépoussiérer (découvrir les anomalies) ;

– Rendre évident ;

– Être rigoureux.

Tous ces aspects caractérisent bien la démarche managériale qui consiste à optimiser les ressources pour améliorer les performances. Dans notre exemple, celles-ci se sont considérablement améliorées :

– + 38 % de gain de productivité ;

– + neuf livraisons sur dix sont respectées ;

– + amélioration des bénéfices.

 

Date de dernière mise à jour : 06/01/2015

  • 2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.